CARMEN٭,

UN UNIVERS DE CONTES


 
٠ Les JINNS dans la littérature arabo-persanne représentent des esprits.
 
On distingue dans la croyance populaire tunisienne les JINNS (ou  JNOUNS), les MELAIKA (sortes d’anges) et les CHAYATINES  (les  petites diables).
 
JNOUNS ou JINNS sont également comparés aux muses, nymphes et sirènes dans la mythologie gréco-romaine.

٠ HOURIA : sorte de Geisha enthousiaste, non soumise et libre.


٠ OBBITHA : Démon de nature féminine pouvant prendre n’importe quelle apparence pour  se jouer des hommes, voire même les tuer.




٭ Ma grand-tante = Il existe une vidéo de 9 minutes et 28 secondes sur ma démarche, bon courage !!!(Février 2013)


















 
DECLINAISONS, DEDALES

TRANSCRIPTIONS, COMPARAISONS


 
  OU
 
Simplement promenades en labyrinthes dans les Médinas-s, les méandres nûment pavés de Tunisie ou d’Ailleurs….


A travers un village troglodyte du sud sur les sentiers berbères de Chenini …..
A travers une enceinte fortifiée du centre, aux portes lourdement cloutées de Sfax…

Entre le métal des rideaux et les pierres des Dar d’Hammamet…
 
Accroché avec ELLE au sommet d’une falaise, nargant la Méditerranée de Sidi Bou Saïd….
 
Alors, faisant semblant de me perdre dans mes ruelles ancestrales de la Médina de Tunis….
       
J’IMAGINE …




 
J’IMAGINE et je vous raconte mes histoires….

Tout une série de pastels, peints ?
- Non plutôt écrits en « portes ou tentures », grâce à un alphabet transposé.

Pastels de stars, pastels d’auteurs, pastels de jouisseurs, pastels de jazz ou de rock…


 
  Mes lettres ?
Transcrites et traduites aux couleurs locales des portes, des villes ou villages traversés.

  La construction ?
  La juxtaposition.

  Le style ?
Les portes sont parfois syllabes réelles ou phonétiques, parfois lettres.

La porte ?
L’envie d’aller voir, un passeport, une invitation, la communication, l’ACTION.















 
L’ACTION ?


 
Franchir,

Fermer,

Ouvrir,

S’acharner,

Chercher la clé,

 
Chercher une clé,

Claquer,

S’isoler,

Pénétrer lentement,

Parler,

 
Se livrer enfin

Se protéger,

 
Refaire son intimité
 
Partir en oubliant les clés,

Partir en oubliant.









 
LA PORTE




 
Ouverte :
Elle est le reflet d’une ville, d’une pensée, d’une culture.
Elle est à la fois chargée d’histoires et d’élégance, d’habits, d’enluminures, ou de sobriété, d’humilité, prête à l’enfantement, au désir, à l’orgasme.
 
 Fermée :
Elle est résignation, carmel, dévotion, timidité, monde limité et  interdit ; ou l’attrait, pudeur à découvrir, virginité au creux  de  l’alcôve … en secret …
 

     







     
JEAN BAPTISTE BELVISI
        Octobre 1992
Diaporama